Du Lundi au Vendredi de 8:30 à 20h

Rachat ou renégociation de vos prêts

 

 

Renégocier ou faire racheter votre prêt immobilier sont deux solutions qui s’offrent à vous lorsque vous avez un prêt immobilier en cours.

  • Lorsqu’on négocie son prêt immobilier avec l’accord et l’aide de sa banque, on appelle cela une renégociation. Dès lors que vous changez de banque vous basculez dans le processus de rachat de crédit.
  • Concrètement, le nouvel établissement rachète votre ancien prêt. Celui-ci est soldé au profit du nouveau crédit. Vous poursuivez alors le remboursement selon les nouvelles conditions et quittez votre ancien établissement pour le nouveau. La renégociation de votre prêt dans votre banque vous permettra d’éviter de payer des pénalités et de nouveaux frais de garantie mais il sera difficile d’obtenir des taux équivalent à ceux que la concurrence propose à cette période.

Le rachat de prêt par un établissement concurrent vous permettra de bénéficier des taux actuels du marché et de mettre toutes les banques en compétition par l’intermédiaire de nos services.

Cependant, il sera important de consulter nos conseillers pour connaitre et évaluer les points négatifs d’un rachat comme les pénalités plafonnées à 3% et un semestre d’intérêts, les nouveaux frais de garantie et les frais de dossier.

Il sera donc important de comparer le coût d’intérêts restant sur votre proposition actuelle à celui de la nouvelle proposition tous frais confondus.

  • Le rachat de crédits (appelé aussi « consolidation de crédits », « restructuration de crédits », ou encore « regroupement de crédits ») est une solution financière consistant à regrouper de manière totale ou partielle des crédits et des dettes en un seul et unique prêt.

  • Le rachat de crédits permet donc de n’avoir plus qu’une seule mensualité à rembourser, à un taux moins élevé, amortissable, en adéquation avec les revenus de l’emprunteur.

  • Il est possible de racheter tous types de crédits (crédits immobiliers, prêts personnels et crédits renouvelables ), de dettes personnelles (retard de loyers, retard d’impôts, dettes d’huissier…) et/ou de financer de nouveaux projets.