Du Lundi au Vendredi de 8:30 à 20h

Nos actualités

Au plus près de l'actu du Crédit

Les taux de crédit stables en Août 2017

Par Christophe Lesbats | 22 Août 2017

Contrairement à la traditionnelle hausse saisonnière de l’été, seuls quelques établissements financiers ont relevé leurs taux début août. Globalement, le crédit immobilier reste très bon marché. 

La stabilité estivale des taux d'intérêt du crédit à l'habitat en France se confirme. En août, les évolutions à la hausse, comme à la baisse, des taux fixes restent marginales.

 

« Electroencéphalogramme plat »  

C'est quasiment le calme plat, seuls quelques établissements financiers ont relevé leur taux de 0,10 % mais ils sont peu nombreux. Ainsi, début août, les taux moyens relevés auprès des banques partenaires se situent à quelques centièmes près exactement au même niveau que début juillet c'est-à-dire : 1,54 % sur 15 ans, 1,74 % sur 20 ans et 1,91 % sur 25 ans.

En cette période estivale 2017, le thermomètre reste à peu près stable comme les taux de crédit dans l'ensemble du territoire. 


Ralentissement de l'activité

Du côté de l'activité, le ralentissement est perceptible au niveau de l'ensemble du marché. En effet, si la hausse des taux demeure contenue, l'accélération de l'augmentation des prix contraint davantage les ménages. Selon les chiffres de la Banque de France, la production mensuelle de nouveaux crédits à l'habitat continue à se rétracter : 20,7 milliards d'euros en juin, après 24,9 milliards en mai. Toutefois, ce sont surtout les renégociations de crédit qui sont en recul, le flux de crédits nouveaux progressant encore entre mai et juin.  

Les rachats, encore pertinents

Pourtant, il est encore temps de saisir les opportunités de rachat de crédit. Avec des taux de 0,43 % de moins en août 2017 (1,56 %) par rapport à août 2016 (1,99 %), le rachat de crédit est une bonne initiative à prendre.

Il est possible d'emprunter 4 % de plus qu'il y a un an sur 20 ans ; ou en d'autres termes, pour 1.000 euros par mois de remboursement,  vous pourrez emprunter aujourd'hui 206.000 euros, contre 198.000 euros en août 2016.


Septembre, mois «charnière »

A la rentrée, peu de changement en vue. Les taux devraient globalement rester stables, hormis quelques hausses très légères. Il n'y aurait  en effet aucune raison majeure pour que les banques remontent leurs taux, les taux directeurs restant très bas et la BCE gardant ses conditions favorables inchangées.

Qui plus est, septembre est un mois « charnière ». C'est le moment où les banques, en profitent pour capter les derniers dossiers, pour concrétiser les objectifs de production de l'année en cours et très vite, d'enchaîner sur la production de l'année à venir.

De même, la rentrée pourrait être décisive, en fonction de l'atteinte ou non des objectifs des banques. Des hausses ou des baisses de taux seraient donc susceptibles d'intervenir à nouveau.